"Rien, moins que rien, pourtant la vie." Aragon

A la découverte de la beauté et de la vie ...

A la découverte de la beauté et de la vie ...

lundi 15 février 2010

Veille de Carnaval ... La Belgique en deuil ...

Je comptais en cette veille de Carnaval faire un article sur ce sujet. Par respect pour les victimes de la terrible catastrophe ferroviaire survenue ce jour en Belgique, je m'en abstiendrai, en ayant une pensée toute particulière pour les victimes, leurs familles, pour les blessés, pour ceux qui étaient dans ce train et pour ceux qui ont donné tant d'eux-mêmes pour aider, être là, secourir ...


© photo Ariane Spehl


Cette photo illustre avec émotion le paysage d'un train lancé à grande vitesse ...
Un instant d'éternité ...
Certains partent, nous avons la chance de vivre...


A voir un jeune chien courir
Les oiseaux parapher le ciel
Le vent friser le lavoir bleu
Les enfants jouer dans le jour

A sentir fraîchir la soirée
Entendre le chant d'une porte
Respirer les lilas dans l'ombre
Flâner dans les rues printanières

Rien moins que rien pourtant la vie

Rien moins que rien Juste on respire
Est-ce un souffle une ombre un plaisir
Je puis marcher je puis m'asseoir
La pierre est fraîche la main tiède

Tant de choses belles qu'on touche
Le pain l'eau la couleur des fruits
Là-bas les anneaux des fumées
Un train qui passe et crie au loin

Rien moins que rien pourtant la vie

A doucement perdre le temps
Suivre un bras nu dans la lumière
Entrer sortir dormir aimer
Aller devant soi sous les arbres

Mille choses douces sans nom
Qu'on fait plus qu'on ne les remarque
Mille nuances d'êtres humaines
A demi-songe à demi-joie

Rien moins que rien pourtant la vie

Celui qui le veut qu'il s'enivre
De la noirceur et du poison
Mais le soleil sur ta figure
Est plus fort que l'ombre qu'il fait

Et qu'irais-je chercher des rimes
A ce bonheur pur comme l'air
Un sourire est assez pour dire
La musique de l'être humain

Rien moins que rien pourtant la vie

Aragon








Bookmark and Share

4 commentaires:

Anonyme a dit…

Très bel hommage à ceux qui sont partis travailler pour ne plus revenir.
je suis de tout coeur avec toutes ces familles qui sont dans la peine...
louise

Anonyme a dit…

Très bel hommage à ceux qui sont partis travailler pour ne plus revenir.
je suis de tout coeur avec toutes ces familles qui sont dans la peine...
louise

Ariane a dit…

En hommage à ton billet...
Merci Anne pour ce partage au combien pour ma part flatteur par l'image

Jardin

Je rentre dans l’enceinte de mon petit jardin
Séparé de la vie, les âmes ici sont bien
Les pierres ne bougent pas, on les dépose ici
Elles servent de couvertures à tous nos vieux amis

J’y viens à chaque fois, un bouquet à la main
Pour donner à mon être un peu plus de chagrin
Les murs sont pleins de mousses, et les oiseaux s’ennuient
Ici la lumière pleut et c’est pourtant la nuit

C’est une belle journée et c’est un beau matin
Les âmes ici vieillissent sans penser à demain
Aujourd’hui jour de fête, mon jardin est rempli
Les enfants tiennent la main de vieux visages gris

Je referme derrière moi le portillon rouillé
Qui grince à mes oreilles, me crie de m’échapper

Cet endroit, j’en suis sur, ne verra pas mon lit
Moi, je choisis la mer, et ses vagues infinies
Charriant un peu de ceux qui préfèrent se voir
Manger par les poissons que par les vers noirs

Poème de Antoinetatou

Anne a dit…

Merci Louise pour ton petit mot si gentil. Je reconnais bien là ton coeur.
Merci Ariane pour ce poème qui m'émeut très fort. Ce jardin secret, celui de la vidéo dans cet article...Merci amie.