"Rien, moins que rien, pourtant la vie." Aragon

A la découverte de la beauté et de la vie ...

A la découverte de la beauté et de la vie ...

mercredi 25 février 2009

Le sourire d'un enfant...

Photo de Stephen Katz

Afrique, aux étendues si grandes, aux ciels d’une beauté inouïe,
Je m’y promène et mes yeux voient tant de beauté
Des paysages aux multiples baobabs, aux déserts arides et silencieux
Des fleurs étranges, venues d’on ne sait où
Des animaux sauvages qui semblent endormis par la torpeur d’un été sans fin
Je flâne dans les villes où grouillent des hommes, des femmes, aux habits chatoyants, des bébés sur le dos de leurs mamans, des enfants souriants
Je m’enfonce dans la brousse, royaume du lion, de la gazelle et de l’oiseau blanc où je croise aussi un éléphant
Je roule sur des pistes où la poussière remplace l’air
J’aperçois de petits villages d’une vingtaine de cases qui font la ronde autour d’un arbre
Je m’arrête dans un d’entre eux
Des centaines d’enfants, riants et joyeux, viennent à ma rencontre et veulent me prendre par la main
Ils rient, ils sont émerveillés
Des femmes m’invitent à la danse
Des chefs me demandent de palabrer sous l’arbre millénaire
Afrique de la joie, du rire, de la danse et de la beauté
Mais Afrique douloureuse, aussi, triste, souffrante, mourante, où va mon pas si lent
Afrique, ta terre rouge a la couleur du sang
Sang de tant de victimes de la folie des hommes
Sang de la faim, de la soif, de la malnutrition
Ton sol est craquelant, creusés par de profondes rides
Et l’eau devenue aussi précieuse que de l’or
La chaleur est si forte que le sol fait des vagues
Je vois tes enfants, tes femmes, tes hommes, tous courbés par la souffrance
Je vois ces corps démunis, ces yeux d’enfants hagards, perdus,
Ces lèvres asséchées
Ces camps de réfugiés où certains sont parqués
Ces guerres interminables
Afrique, qu’ai-je fait de ta terre bénie ?
En cette vie où nous courrons vers le bonheur
Que puis-je faire encore ?
Je veux…
…tendre la main à ceux qui espèrent
…sourire à ceux dont les corps sont souffrants
…apporter de l’espoir aux désespérés
…donner le rêve à ceux qui n’en ont plus
Afin que pour toujours tes enfants croient en l’être humain
Afin que ce sourire d’une fillette le soit pour toujours


Anne Dijon, 25 février 2009


2 commentaires:

Françoise Servais a dit…

<3 Si touchant, Anne !

Anne a dit…

Merci de tout cœur ma Fanou !!! Et surtout merci de m’inciter à écrire à nouveau. Cela me touche si fort. ♥