"Rien, moins que rien, pourtant la vie." Aragon

A la découverte de la beauté et de la vie ...

A la découverte de la beauté et de la vie ...

samedi 13 mars 2010

"Rien, moins que rien pourtant la Vie ..." Jean Ferrat

Photos ©Lawrence Roseberry

Une étoile s'en est allée ...
Jean Ferrat est décédé ce samedi 13 mars à l'âge de 79 ans.
J'ai le cœur lourd et suis infiniment triste.
Je venais de mettre hier sur Twitter un extrait d'une de ces chansons; de même ici, il y a quelques jours ...
Nous avons tous le cœur lourd.

"Tu aurais pu vivre encore longtemps", chantait-il ...
Vous auriez pu vivre encore longtemps Monsieur Ferrat pour chanter la vie, la montagne si belle, la joie de vivre et d'aimer à perdre la raison, l'amour des autres, les camps et la barbarie nazie, la complainte de Pablo Neruda, l'injustice, la révolte ...

Mais ce que vous avez chanté, Monsieur Ferrat, restera gravé en nos cœurs, lorsque nous regarderons le ciel, la montagne, les enfants courir en se donnant la main, nous respirerons le lilas, nous toucherons l'eau et la couleur des fruits, lorsque nous observerons les étoiles ou ce soleil au travers d'un lampadaire, telle cette merveilleuse photo de mon ami canadien...

Avant de lui consacrer un article plus long, je souhaitais ce soir exprimer ma tristesse, et rendre un hommage à ce merveilleux chanteur, en reprenant une de ses plus belles chansons, un véritable hymne à la vie, où il chante Aragon.
Merci Monsieur Ferrat.



Pourtant la vie Jean Ferrat
envoyé par rozenfelds. - Regardez plus de clips, en HD !

"A voir un jeune chien courir
Les oiseaux parapher le ciel
Le vent friser le lavoir bleu
Les enfants jouer dans le jour

A sentir fraîchir la soirée
Entendre le chant d'une porte
Respirer les lilas dans l'ombre
Flâner dans les rues printanières

Rien moins que rien pourtant la vie

Rien moins que rien Juste on respire
Est-ce un souffle une ombre un plaisir
Je puis marcher je puis m'asseoir
La pierre est fraîche la main tiède

Tant de choses belles qu'on touche
Le pain l'eau la couleur des fruits
Là-bas les anneaux des fumées
Un train qui passe et crie au loin

Rien moins que rien pourtant la vie

A doucement perdre le temps
Suivre un bras nu dans la lumière
Entrer sortir dormir aimer
Aller devant soi sous les arbres

Mille choses douces sans nom
Qu'on fait plus qu'on ne les remarque
Mille nuances d'êtres humaines
A demi-songe à demi-joie

Rien moins que rien pourtant la vie

Celui qui le veut qu'il s'enivre
De la noirceur et du poison
Mais le soleil sur ta figure
Est plus fort que l'ombre qu'il fait

Et qu'irais-je chercher des rimes
A ce bonheur pur comme l'air
Un sourire est assez pour dire
La musique de l'être humain

Rien moins que rien pourtant la vie"



Rien moins que rien pourtant la vie ... et un sourire, une main tendue, une main ouverte ...

"Et un sourire ...
La nuit n'est jamais complète
Il y a toujours, puisque je le dis
Puisque je l'affirme
Au bout du chagrin
Une fenêtre ouverte
Une fenêtre éclairée
Il y a toujours un rêve qui veille
Désir à combler, faim à satisfaire
Un cœur généreux
Une main tendue, une main ouverte
Des yeux attentifs
Une vie, la vie à se partager."
Paul Eluard

Mon amie Annick m'a rappelé ce soir ce texte de Paul Eluard qu'elle a mis en relation avec celui d'Aragon, chanté par Jean Ferrat. Je me suis permise, en ce jour, de relier de la même façon ces deux immenses poètes.
Ferrat, Aragon, Eluard, des hommes qui parlent de l'amour, de l'espoir, qui nous disent qu'au bout du chagrin, il y a LA VIE !!!



Bookmark and Share

4 commentaires:

Lawrence Roseberry a dit…

Était, est et sera toujours un très beau texte... de la poésie à l'état pur et simple... Pour le bel héritage de tes mots, de ta voix et de ton visage doux comme la vie....Merci Jean !!!

Anne a dit…

ET merci à toi Lawrence de m'avoir prêtée ta superbe photo, en hommage à Jean Ferrat... Une autre sorte de poésie, mais si belle aussi...

Anonyme a dit…

je ne pleure pas souvent mais là je pleure...

Anne a dit…

Merci vous qui passez, personne anonyme ... Jean Ferrat n'a t-il pas chanté : "Tout ce que j'ai failli perdre
Tout ce qui m'est redonné
Aujourd'hui me monte aux lèvres
En cette fin de journée

Pouvoir encore partager
Ma jeunesse, mes idées
Avec l'amour retrouvé
Que c'est beau, c'est beau la vie."

Oui, elle est belle la vie, même avec nos pleurs. Ils nous permettent d'exprimer ce que nous vivons et ressentons au plus intime de nous ...