"Rien, moins que rien, pourtant la vie." Aragon

A la découverte de la beauté et de la vie ...

A la découverte de la beauté et de la vie ...

samedi 3 avril 2010

Les oeufs de Fabergé ... joaillier des Romanov ...





Œuf du couronnement












































En ces moments de Pâques, je me suis arrêtée un instant sur les créations de ce qui fut un des joailliers les plus illustre de son temps, Carl Fabergé.
Une exposition unique a eu lieu en 2005 dans le cadre d'Europalia Russie à Bruxelles, où étaient présentés les plus beaux joyaux qu'a produit la Maison Fabergé.
Ces œufs me font rêver non seulement parce que je les ai vu, mais également car ils sont symboles d'un empire immense disparu, d'un contraste tel à une époque de feu et de sang, d'une Europe déchirée ...
Ils me replongent dans des lieux tels Saint-Pétersbourg ou le Kremlin à Moscou où tant d'artisans Européens ont œuvré de leurs mains.
Ils me rappellent que les dernier tsars se sont servis de ces multiples trésors pour renforcer leurs relations politiques, économiques et militaires, mais aussi affectives tant en Russie qu'à l'étranger.
Je les ai admiré comme on regarde de véritables œuvres d'art et des témoins de l'histoire de l'Europe ...





Œuf à la poule
















Œuf horloge au coq




















Œuf renaissance



































"La maison Fabergé est créée en 1842, lorsque Gustav Fabergé, un marchand de la Deuxième guilde originaire de la ville de Parnu, ouvre une modeste boutique disposant de son propre atelier pour se lancer dans le commerce de bijouterie en or et en diamants dans le district de l’Amirauté à Saint-Pétersbourg. La famille Fabergé est issue de protestants français ayant quitté la Picardie après la révocation de l’Edit de Nantes au 17° siècle. D’abord installés en Allemagne, ils s’établissent ensuite en Livonie, province russe sur la mer Baltique, avant que Gustav Fabergé, à l’instar de nombreux autres joailliers de cette époque, parte pour La Mecque de la joaillerie de l’empire russe, la ville de Saint-Pétersbourg. Il commence par emménager dans un rez-de-chaussée à l’angle de la rue Bolshaya Morskaya et de l’allée Kirpichny, avant de s’installer par la suite dans un autre bâtiment. C’est là que naît son fils Peter Carl (1846-1920) qui va grandement contribuer à la renommée et à la gloire de la Maison.

Fabergé a traversé des temps agités comme le montre la multitude des styles utilisés dans son œuvre : de l'Art nouveau à l'Art déco, en passant par le modernisme et le style russe originel."

Catalogue de l'exposition Europalia.russia, Bruxelles, 2005



Œuf au muguet


















Œuf du 15ème anniversaire






Œuf mosaïque







Œuf au laurier
































Œuf à la rose et son contenu, un bouton de rose thé en or





Œuf de la Croix de St Georges







Œuf aux palais danois











Œuf de la Résurrection



œuf chantecler




Œuf de la Constellation


Œuf disparu
















brin de myrtille dans un vase de cristal


Toutes ces pièces et celles qui ont été fabriquées par la Maison Fabergé sont d'authentiques œuvres d'art même si d'aucuns peuvent être tout interpellés par le faste et le grand luxe de tels objets commandés au début du XXè siècle, à une époque où la misère était tellement grande en Europe.
Elles font partie de la mémoire de l'Europe.


Bookmark and Share

3 commentaires:

Alexandra Arg a dit…

tu es formidable...!
Alexandra

Anne a dit…

Merci Alexandra. Why "formidable"? I am someone simple and not amazing... But, your words touched me very deeply. Thank you to be here on my blog and to have a look to my article on Fabergé. Friendly.

Manuella écrit son mémoire sur Fabergé a dit…

Carl Fabergé n'est pas né à saint pétersbourg mais à pernau en Estonie. l'oeuf chanteclair n'est pas celui que vous mettez en photo et l'oeuf de la constellation n'a jamais été réalisé à cause de la Révolution. par ailleurs, l'europe, en temps de révolution industrielle, ne se trouvait absolument pas dans une grande pauvreté avant la guerre de 14. c'était au contraire une période très florissante.