"Rien, moins que rien, pourtant la vie." Aragon

A la découverte de la beauté et de la vie ...

A la découverte de la beauté et de la vie ...

dimanche 18 avril 2010

Step by step ...

"Step by Step (2)" - Isabelle Mignot, 2008, technique mixte sur toile

"Nous ... faits de tous ces petits rien brinqueballants, tordus, mal fichus, qui se superposent et s'accumulent en nous ...

We ourselves ... made up of all those little, twisted, lousy nothings, which superimpose on each other, whic accumulate within us ..."

Julien Pascual


... Pas à pas, nous marchons, en un voyage intérieur, à la recherche de paix, de sérénité, d'amitié, que nous ne trouvons pas toujours, nous allons à la rencontre de l'autre, nous ouvrons des portes, nous les fermons, nous tendons des mains, nous construisons des ponts ou des murs. Remplis de doutes et d'incertitudes, nous avançons sur la route de la vie, de notre vie, une belle vie, en voulant "croire au soleil"..
Magnifique tableau qui nous parle tant et tant ...


Isabelle Mignot (à gauche) à l'exposition "Drôle de Femmes", AmArt Louise Gallery,  Bruxelles, 17 avril 2010


Bookmark and Share

6 commentaires:

Anonyme a dit…

A beautiful photo. :) And a great exhibition!
Maria

Anne a dit…

Thank you Maria. :) A great exhibition, yes, and a wonderful artist !

isabelle mignot a dit…

Merci encore de tout mon coeur pour ta visite, cet achat totalement inattendu et ce nouvel article :-) ! Je t'embrasse très fort.

Anne a dit…

Tellement heureuse de t'avoir rencontrée Isabelle ... Un moment plein de tendresse et d'amitié. Quant à l'achat, il était inattendu pour moi aussi !!! Un vrai coup de coeur ! Après "Nothing but sea and silence", il a une toute belle place chez nous ... Je t'embrasse très fort aussi.

mAnaniya, a dit…

Belle rencontre de deux êtres rares qui se sont, pas à pas, apprivoisées ... tout est dit là en ces regards du coeur.

Anne a dit…

Tu es trop gentille Annick, pour moi en tout cas !
Isabelle a été à mes côtés lorsque je doutais en peinture ...
Le regard du cœur est pour moi le plus important, n'est-ce pas, ma douce amie ?